Les frileuses sous abris

Pour la recherche et la conservation

Les serres ne sont pas ouvertes au public, sauf sur rendez-vous pour les groupes constitués (visite guidée uniquement) et lors des visites guidées thématiques.

8 000 plantes sous serres.
Si la vocation première du lieu est la présentation des arbres rustiques sous le climat d'Ile de france, Chévreloup abrite aussi  6000 m2 de serres et tunnels couverts en verre ou en plastique qui renferment près de 8 000 plantes réparties en plus de 5 000 espèces tropicales et méditerranéennes.
Ces collections destinées à la recherche et à la conservation des espèces menacées sont accessibles aux chercheurs, aux groupes de professionnels, de sociétés ou d'associations d'amateurs, elles ne sont pas ouvertes au public sauf lors des "Journées de Chèvreloup" (sans supplément au droit d'entrée) qui se déroulent le premier week end de juin.

Orchidées, fuschias, pélargoniums... Parmi les groupes les mieux représentés, se pressent les orchidées avec 440 espèces sur les 22 000 connues, les fuschias avec 69 espèces sur les 105 décrites, les pélargoniums avec 160 espèces sur plus de 400 espèces documentées, les sabals, palmiers d'Amérique centrale et des Caraïbes avec 12 espèces sur 16 recensées dans la nature. Une très grande richesse aussi de plantes des zones désertiques d'Afrique du Sud avec 1250 espèces, toutes plantes rares car issues de milieux extrêmes et fragiles. Enfin une remarquable collection de plantes malgaches (271 espèces) vient compléter ce bel ensemble. Des cultivars de fuschias (600) et de pélargoniums (80 à feuillages fantaisies), variétés obtenues par l'Homme, ajoutent à la diversité des collections de serres un volet plus anthropique mais qui fait aussi partie de la diversité du monde végétal.